Le handicap mieux pris en charge

©2006 20 minutes

— 

Présenter sur terrain la loi handicap. Philippe Bas, ministre délégué à la Sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille, est à Strasbourg jusqu'à ce soir. Il vient constater sur le terrain la mise en place des dispositions prévues par la loi handicap du 11 février 2005. Cette dernière instaure notamment des Maisons départementales spécialisées et entend favoriser une prise en charge scolaire plus adaptée. A Strasbourg, l'école Schwilgué de la Cité de l'Ill accueille déjà une dizaine d'élèves de 7 à 12 ans qui présentent des troubles de l'apprentissage. Ils bénéficient d'une classe dite « ouverte », spécialement adaptée : « l'effectif est réduit à 11 élèves en moyenne et les enseignants sont spécialement formés, indique Raymond Bundgartner, inspecteur de l'education nationale chargé de l'adaptation et de l'intégration scolaires. Pour autant, il ne s'agit pas d'enfermer les enfants dans un ghetto. Les classes ouvertes leur offrent la possibilité de partager certaines activités avec leurs camarades d'école », précise encore Raymond Bundgartner. Un dispositif qui contribue à l'éducation citoyenne en inculquant aux enfants des valeurs telles que l'esprit de solidarité et l'acceptation de la différence. Enfin, la loi sur le handicap prévoit que la scolarité s'effectue dans le secteur où réside l'enfant souffrant d'un handicap ou laisse le choix de l'établissement aux parents.

L. M.

Les parents de l'Espace Ressources 67 organisent demain au centre culturel Saint-Thomas, 2, rue de la Carpe-Haute, un colloque sur la nouvelle loi handicap.