Les prévenus à la barre

©2006 20 minutes

— 

Compassion et sécurité. Deux mots récurrents chez les cinq prévenus ( le sixième est souffrant) du crash du Mont Sainte-Odile, qui s'exprimaient hier pour la première fois devant le tribunal correctionnel de Colmar. Leur point commun : une passion pour l'aviation. Leur obsession : la sécurité, sans considération de coût, précisent-ils. Leur regret : la lenteur de l'instruction. « Avez-vous une responsabilité morale à l'égard de ces familles ? », demande un avocat à l'ex-directeur des essais en vol d'airbus. Après avoir tergiversé, Bernard Ziegler admet du bout des lèvres : « responsable, forcément, mais coupable, non », provoquant l'exaspération des parties civiles. Les prévenus ont insisté : l'A320 était quatre fois plus sûr que les générations précédentes. « C'est l'avion le plus sûr du monde », a tranché Bernard Ziegler. Aujourd'hui, la parole sera donnée aux rescapés.

J. M.