Albemarle veut quitter Thann

©2006 20 minutes

— 

Au moins 280 emplois sont en jeu. Les dirigeants et les syndicats du pôle chimique d'Albemarle, à Thann (68), doivent discuter aujourd'hui de la cessation d'activité annoncée de leur usine, lors d'un comité d'entreprise extraordinaire. « C'est incompré- hensible, au vu des excellents résultats du groupe en 2005, lance Germain Kopf, porte-parole de l'intersyndicale. Les dirigeants invoquent des difficultés à venir, mais ça ne tient pas. » L'usine emploie 280 salariés et 120 sous-traitants réguliers, sans compter les entreprises de maintenance ou de transport. Au total, 4 000 emplois seraient menacés . La fermeture pourrait aussi affecter les 340 salariés et sous-traitants de Lyondell, une entreprise du site cliente d'Albemarle.

L. C.