Voici Les tarifs du TGV Rhin-Rhône

Philippe Wendling

— 

La LGV ouvrira le 11 décembre, comme l'indique un compte à rebours à la gare de Strasbourg.
La LGV ouvrira le 11 décembre, comme l'indique un compte à rebours à la gare de Strasbourg. — G. Varela / 20 Minutes

Dans la perspective du démarrage de la ligne à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône le 11 décembre, la SNCF ouvrira les réservations jeudi. « La gamme de prix sera comparable à celle des autres liaisons TGV, a expliqué, hier, Jean-Jacques Henry, son directeur. En outre, pour fêter son ouverture, nous allons proposer le lancement sur trois mois de 150 000 Prem's », comprendre des billets moins chers oscillant de 12 à 22 €.

Pas de hausse en 2012
De façon plus générale, une place en seconde classe en période normale entre Strasbourg et Lyon coûtera 70 €, contre 58,90 € aujourd'hui. Une différence qui s'explique, essentiellement, par le fait que le trajet sera désormais effectué en TGV et non plus en Corail. « Le confort ne sera pas le même, sans compter le gain de temps », justifie Michel Loth, le directeur régional de la SNCF. Il précise que six allers-retours relieront quotidiennement les deux villes en trois heures et quarante minutes, contre cinq actuellement en près de cinq heures. « Il faut savoir que huit passagers sur dix voyagent avec des prix inférieurs », grâce aux réductions seniors ou jeunes notamment, ajoute Michel Loth, comme s'il voulait rassurer la clientèle potentielle.
Autre exemple, un Strasbourg-Montpellier sera facturé 108 € en tarif plein et seconde classe, c'est-à-dire une cinquantaine d'euros minimum de plus qu'aujourd'hui. Le gain de temps sera d'une heure et dix minutes (5 h 40 contre 6 h 50).
« Comme la ligne sera lancée en décembre, les tarifs ne changeront pas au 1er janvier comme cela pourra être le cas pour d'autres TGV, avance Michel Loth. Les prix ne bougeront pas non plus en 2012, quoi qu'il arrive. » Et notamment, dit-il, lors de la mise en service, en décembre de cette année-là, d'un raccordement ferroviaire à Mulhouse, permettant une liaison Strasbourg-Lyon par jour en trois heures et quinze minutes.
Selon la SNCF, onze millions de voyageurs emprunteront la LGV Rhin-Rhône, soit 30 % de plus que ceux transitant aujourd'hui sur les lignes du parcours.