Binder et le devoir de mémoire

©2006 20 minutes

— 

Patrick Binder a le goût de la polémique. Dans un courrier adressé à la fin du mois dernier aux proviseurs de tous les lycées alsaciens, le conseiller régional Patrick Binder dénonce les subventions accordées par la région aux établissements pour financer les lieux de mémoire, et notamment les camps de concentration. Pour le leader alsacien du Front national, ce genre de visite organisée « ne paraît pas justifiée à l'âge adolescent ». Dans son courrier diffusé sur Internet, Patrick Binder , qui cite le camp d'Auschwitz, mais aussi le mémorial de Caen, souligne qu'il est « important de ne pas tomber dans l'excès en ne montrant aux jeunes qu'une page de l'histoire culpabilisante à souhait ». Pour Raphaël Nisand, responsable de la Licra du Bas-Rhin, c'est le FN « qui est culpabilisé par cette histoire, en raison de ses atomes crochus avec le régime de Vichy ».

J. B.