Une «maison» pour la formation et l'emploi

©2006 20 minutes

— 

La Maison de l'emploi et de la formation a été officiellement lancée hier matin à Strasbourg. Cette association réunit l'ensemble des acteurs publics intervenant dans le domaine de l'emploi. L'ANPE et l'Assedic Alsace comptent ainsi parmi les membres fondateurs. Mais la principale nouveauté, c'est l'implication de chefs d'entreprise dans ce programme. Ce n'est donc pas un hasard si la présidence de cette nouvelle instance a été confiée à Yves Zehr, PDG du groupe Coop Alsace : « Il y a déjà beaucoup d'acteurs différents qui s'occupent d'emploi et de formation mais c'est la première fois qu'ils se réunissent pour se comprendre et avancer ensemble. Avec cette Maison de l'emploi, nous allons pouvoir adapter les formations à nos besoins de chefs d'entreprise », se félicite t-il. Autrement dit, mettre en adéquation la formation et les besoins du marché.

Dans une déclaration commune, les différents partenaires devancent les critiques : « Il ne s'agit pas de créer une énième institution dédiée à l'emploi, mais au contraire de formaliser un partenariat efficace et souple. » La première action annoncée hier concerne l'apprentissage, avec pour objectif de faire entrer dans cette filière quatre cents jeunes de plus en un an par rapport aux chiffres actuels. Une quinzaine d'autres actions de ce type seront conduites et leur impact mesuré à l'aide d'outils statistiques.

Ludovic Meignin

La Maison de l'emploi fonctionnera dès cet été avec un budget de 2,5 millions d'euros (dont 75 % pris en charge par l'Etat). 90 % seront directement alloués à des actions en matière d'emploi et de formation.