NHC: après le gros oeuvre, on aménage

©2006 20 minutes

— 

Le plus gros chantier hospitalier de France actuel poursuit son évolution. Débutés au premier trimestre 2003, les travaux du Nouvel hôpital civil (NHC) devraient s'achever avant la fin de l'année. Quelque 450 ouvriers travaillent sur le site, qui jouxte l'actuel hôpital. Le gros oeuvre étant terminé, il s'agit à présent d'aménager les espaces de l'édifice, qui comprend deux bâtiments abritant des services différents. Un revêtement en PVC spécialement adapté pour l'acoustique, des murs anti-feu capables de résister aux flammes durant deux heures, ou encore un système de ventilation anti-fumée performant sont en cours d'installation. Les dix-neuf salles d'opération sont en voie de réalisation, tandis que certaines chambres présentent déjà un aspect bien avancé.

Situé en centre-ville, le NHC sera aussi accessible par les airs. « Pour déposer la plate-forme de l'hélistation, il a fallu utiliser une grue de 1 500 tonnes capable de soulever les deux structures de base, qui pèsent chacune 40 tonnes », explique François Kalk, l'un des architectes co-traitants. A l'issue des travaux, l'entreprise de déménagement des différents services s'annonce tout aussi titanesque. « Il faudra assumer la continuité de l'activité tout en menant une vaste opération de restructuration », confie Jean-Marc Baïetto, chargé de coordonner cette délicate mission. Corps techniques et médicaux compris, 2 500 personnes sont concernées, alors que laboratoires et plateaux techniques devraient être les premiers à changer de bâtiment. Le transfert, dont la durée est estimée à trois mois, devrait débuter au plus tôt au printemps 2007, au plus tard à l'automne de la même année.

Jonathan Barbier

D'une surface de 85 000 m2 répartis sur cinq niveaux, le NHC comprendra 712 lits et places d'hospitalisation. Le coût des travaux a été évalué à 230 millions d'euros, financés notamment par l'assurance-maladie et l'établissement.