Une menace de grève plane sur la rentrée des classes

— 

La rentrée scolaire de lundi va-t-elle être perturbée par un mouvement social du personnel des écoles ? Le préavis de grève, déposé cette semaine par l'intersyndicale CGT-FO-Sud-FAPT de la CUS, a été maintenu et devrait affecter, lundi et mardi, l'ensemble des établissements scolaires de la ville. Certains services, comme l'accueil ou la restauration, pourraient fonctionner au ralenti.

Agents d'entretien
En cause selon les syndicats, un manque de moyens qui nuirait aux conditions de travail. Si 58 postes d'Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) ont été créés depuis 2008, les effectifs sont encore insuffisants. « Le résultat est certes positif, mais il faut renforcer les équipes d'Atsem volantes en charge des remplacements. En cas d'absentéisme, on n'est parfois pas en mesure d'assurer le service public », a réagi hier Bertrand Blindauer, représentant de la CGT à la CUS. Autre revendication, la création d'agents d'entretien volants, qui interviendraient en cas d'absence de leurs collègues. « Nos demandes ne sont pour l'instant pas satisfaites », a-t-il ajouté. La menace de grève, qui pesait sur les centres d'accueil de petite enfance mercredi, pourrait en revanche être levée aujourd'hui, suite à un accord trouvé avec la collectivité.A.G.

Des repas froids servis lundi à la cantine

« Les écoles seront bien ouvertes et des repas froids seront livrés pour le déjeuner. » Robert Herrmann, le 1er adjoint au maire de Strasbourg, a tenu hier à rassurer les parents, face à la menace de grève. L'élu a annoncé qu'il rencontrerait les 12 et 13 septembre les 1 200 membres du personnel pour discuter de la situation des Atsem et des agents d'entretien.