Le concept du logiciellibre tient dans une bière

Anne Pflaum

— 

Une explication mise en bouteille.
Une explication mise en bouteille. — g. Varela / 20 Minutes

A partir de samedi et jusqu'au 14 juillet, les rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL) s'installent place Broglie et sur le campus. Les deux associations locales qui portent cette 1re édition strasbourgeoise, Desclicks et Adec, lui ont conféré une double vocation : démocratiser l'utilisation des technologies de l'information dans tous les domaines et promouvoir la culture du « libre ». Pour le volet informatique, Damien Gleitz, de Desclicks, explique que « l'on appelle logiciel libre, un programme dont la licence permet à tous de l'utiliser et de le modifier, sous réserve d'en respecter les droits initiaux. Comme Wikipédia, par exemple. »

L'exemple de la bière libre
En revanche, difficile d'illustrer la culture du libre. Pour cela, ils se sont inspirés d'une initiative danoise en créant une bière libre, la première en France, qu'il sera possible de déguster lors des rencontres. « L'appliquer à un produit de grande consommation permet de comprendre la démarche et ses intérêts », souligne Rémy Sabatier, également organisateur. Tout le monde a donc accès à la recette sur www.bierelibre.org et peut la décliner. « A ce moment, cela devient une œuvre seconde », explique Rémy. Les seules conditions d'utilisation sont d'en citer l'origine et de préciser les modifications qui ont été apportées. Pour les deux adeptes, c'est « un véritable support de diffusion qui, en plus, apporte une amélioration collaborative au produit, quelle qu'en soit la nature. » « La culture du libre existe depuis des années, rappelle Damien, mais, souvent, les lois votées ne vont pas dans ce sens. C'est pour cette raison que les RMLL consacreront beaucoup de conférences et de débats à ce concept. »

Infos pratiques

Retrouvez le programme des 12e rencontres mondiales du logiciel libre sur le site : http://rmll.info.