La manif contre l'Islam annulée

Philippe Wendling

— 

La manif devait viser les musulmans.
La manif devait viser les musulmans. — HALEY/SIPA

L'extrême droite a renoncé à parader samedi à Strasbourg, peut-on lire sur des blogs. Des organisations européennes et américaines appelaient à « un premier sommet transatlantique anti-islamisation ». Après une manif place de la République, un meeting était prévu en présence, notamment, de membres du mouvement Résistance républicaine et du Bloc identitaire. Prétextant une conférence littéraire, ses instigateurs avaient réservé une salle au Foyer de l'étudiant catholique. La supercherie démasquée, l'accès leur a été interdit.

Une contre-manif maintenue ?
« La manifestation ne se fera pas non plus car la police n'est pas en capacité d'assurer notre sécurité », avance Pierre Cassen, le fondateur de Riposte laïque, l'un des conférenciers prévus. Pour la préfecture, le rassemblement n'a surtout « pas été déclaré ». « Son annulation est une très bonne chose. Nous ne pouvons que condamner tout ce qui vise à ostraciser l'autre », estime Patrick Pincet, le chef de cabinet du maire (PS) Roland Ries. Des associations anti-racistes avaient annoncé une contre-manif, samedi à 13 h, place de la République. Son maintien ou non « sera décidé ce soir », précise Tonio Gomez du NPA.