L'avenir du secteur des Halles « en stand-by »

Philippe Wendling

— 

Une extension des Halles est prévue au-dessus de la gare routière.
Une extension des Halles est prévue au-dessus de la gare routière. — G. Varela / 20 Minutes

Une pause pour dégonfler la polémique. Depuis le printemps, des riverains s'opposent à une possible extension du centre commercial de la Place des Halles. Hier, son propriétaire, le groupe Hammerson, n'était pas en capacité de répondre à nos questions. D'après sa porte-parole, ses « réflexions ne seraient pas abouties ». Il désirerait pourtant ériger des bâtiments au-dessus de l'actuelle gare routière du Réseau 67. Cette dernière serait dès lors fermée, ce qui posera la question du confinement des gaz d'échappement, soulèvent des voisins. Constitués en collectif, ils clament leur opposition « à une bétonnisation » du quartier. L'association des habitants du secteur va jusqu'à réclamer « la suppression de la gare routière ». « On ne peut que s'opposer à l'extension, alors que depuis 25 ans on nous promet un espace vert à cet endroit », estime Alain Teinturier, porte-parole du conseil de quartier.

Une réflexion urbaine
« Nous avons eu des discussions avec Hammerson, explique Robert Herrmann, l'adjoint (PS) du quartier. Mais rien n'a été décidé, aucun permis de construire n'a été déposé. Pour apaiser les choses, nous allons mettre en stand-by tous les projets dans ce secteur très complexe. » Ainsi, la délibération concernant la modification de son plan d'occupation des sols a été retirée de l'ordre du jour des conseils municipal et communautaire de la semaine prochaine. « Nous allons lancer un appel à concurrence pour qu'un urbaniste mène une réflexion sur l'ensemble du secteur », comprendre du boulevard Wilson jusqu'au Printemps, dit Robert Herrmann. « Nous constituerons aussi, à la rentrée, un atelier de projets avec des représentants de toutes les parties du dossier, dont les riverains, poursuit l'élu. Ses travaux de réflexion s'étaleront sur un an. » D'ici là, promet-il, aucune décision ne sera prise.