Des voix se lèvent pour le bilinguisme

— 

Pour une question de coûts notamment, le rectorat veut réduire les heures d'allemand dans les classes bilingues du premier degré et du collège, en 2012. Depuis la récente évocation du projet, des organisations crient à l'aberration. Outre être « convaincue de l'importance de l'enseignement précoce des langues », la Fédération syndicale unitaire dénonce de futures « suppressions de postes » de profs. Le parti Unser land demande « la démission du recteur » et s'inquiète pour l'apprentissage de l'allemand au détriment des réalités économiques transfrontalières. L'Office pour la langue et la culture d'Alsace a voté, hier, une motion pour appeler les élus à promouvoir le bilinguisme.P. W.