Mort à l'école de chimie : 2e procès

— 

Le procès était prévu sur deux jours, il n'a duré qu'une matinée. La cour d'appel de Colmar a étudié, hier, la responsabilité du professeur Alain Louati dans l'explosion de l'école de chimie de Mulhouse, le 24 mars 2006. Une femme était décédée, une autre avait été grièvement blessée. En cause, une négligence de sécurité dans le labo du scientifique. Une bouteille d'éthylène, notamment, n'avait pas été refermée. Le ministère public a requis, hier, 18 mois de prison avec sursis contre Alain Louati, une peine identique à sa condamnation en première instance en novembre 2010. La cour rendra son arrêt le 15 septembre.P. W.