Le chalet des mères a droit d'Eurocités

©2006 20 minutes

— 

« Les villes face au défi de l'immigration et de l'intégration ».

C'était le thème débattu hier au Parlement européen de Strasbourg.

A l'origine de cette initiative, le réseau des Eurocités, qui réunit plus de 120 villes dont la capitale alsacienne.

Fabienne Keller, maire UMP de Strasbourg, a saisi l'occasion pour évoquer devant les eurodéputés la politique qu'elle entend mener dans ce domaine.

Parmi les projets emblématiques : « le chalet des mères », développé dans le cadre du programme européen Urban 2, en faveur du développement durable des villes et des quartiers en crise.

Cette structure, gérée par l'Anef (Association Neuhof Emploi Formation) est installée au sein de l'école Reuss dans le quartier du Neuhof.

Le but : permettre aux femmes issues de l'immigration de confier la garde de leurs enfants, et de bénéficier de cours de français dans un même lieu.

Des sorties culturelles sont également organisées.

Fabienne Keller soulignait que « le but est de créer une ambiance qui donne envie aux mères de familles de revenir (.

..

) ce qui est un facteur d'intégration.

» L.

M. .
Près de 84 000 euros ont été initialement investis dans la construction du chalet des mères. Cette structure dispose d'un budget de fonctionnement annuel d'environ 80 000 euros et accueille une cinquantaine de femmes. Trois permanents y travaillent.