L'Alsace solidaire du Japon

Philippe Wendling

— 

Le registre au consulat, place des Halles.
Le registre au consulat, place des Halles. — G. Varela / 20 Minutes

«Je présente mes condoléances et souhaite bon courage aux Japonais. » Ou : « Un postier compatissant vis-à-vis du Japon. » Les mots laissés sur le registre ouvert en hommage aux victimes du séisme par le consulat général du Japon reflètent tous la même empathie. « Nous recevons aussi beaucoup de messages de solidarité par e-mail, pointe la consule Saiko Saito. Ils seront tous transmis au ministère des Affaires étrangères et aux gens sinistrés. Il existe une très grande solidarité. »

Une manifestation samedi
Touchée par les missives, Saiko Saito l'est encore plus par les dons qui affluent vers le consulat. « Ils seront reversés à la Croix rouge japonaise, précise-t-elle. Plusieurs associations en collectent aussi, tout comme des étudiants japonais de Strasbourg. » Parmi eux, Kaori, qui suit un cursus au centre de formation de la chambre de commerce. Ne pouvant « pas bien parler français », dit-elle, la jeune femme distribue des tracts pour « expliquer l'urgence humanitaire  » et indiquer le lien du site de la Croix rouge.
« Outre des dons financiers, c'est un peu compliqué de faire des choses pour le moment. Les Japonais eux-mêmes déconseillent d'envoyer des denrées, en raison des difficultés de distribution », explique Cécile Didierjean. Chargée de mission au Centre européen d'études japonaises d'Alsace, elle « réfléchit à des actions de soutien comme un concert, mais rien n'est fixé ». Idem chez Amitié Strasbourg-Japon. « Nous déciderons le 1er avril de la manière dont nous pouvons, à notre faible niveau, aider le pays à se reconstruire, explique Guy Sandner, le président de l'association. Nous pourrions, par exemple, acheminer des matériaux de construction. » De son côté, la ville appelle à un rassemblement des personnes souhaitant faire un don, samedi après-midi, place Kléber. Elle a débloqué, lundi en conseil municipal, une enveloppe de 20 000 €.

Registre et dons

Le registre de condoléances est ouvert jusqu'à demain soir, au consulat, Tour Europe, 20, place des Halles (9e étage). Les dons peuvent aussi y être déposés. Ou ils sont à envoyer à la Croix rouge d'Alsace, 30, rue Schweighaeuser à Strasbourg.