Trafic ajusté devant la gare à la fin de l'été

Philippe Wendling

— 

Le tourne-à-gauche décidé par la ville coupera la réserve des taxis, au grand dam des chauffeurs.
Le tourne-à-gauche décidé par la ville coupera la réserve des taxis, au grand dam des chauffeurs. — G. Varela / 20 Minutes

Depuis septembre, les couloirs de circulation devant la verrière de la plateforme SNCF sont réservés aux bus, taxis et vélos. Les voitures sont, elles, cantonnées à rouler, en double sens, de l'autre côté de la place de la Gare, devant les hôtels. La mesure vise à empêcher le stationnement illicite sur les arrêts de bus, et les croisements entre piétons et automobilistes. A la fin de l'été, ce plan de circulation expérimental sera pérennisé. A un détail près.

Les taxis mécontents
« Nous allons garder le plan testé mais en l'améliorant à la demande des commerçants », précise Jean-Jacques Gsell, l'adjoint au maire (PS) du quartier. Les professionnels déplorent que l'actuel tracé oblige les automobilistes, venant du nord, d'aller jusqu'à la rue du Faubourg-National pour pouvoir faire demi-tour. « Nous avons donc décidé de créer un tourne-à-gauche au niveau de la rue Déserte pour permettre aux voitures de venir devant les boutiques et les hôtels. Pour ce faire, nous allons couper en deux la file des taxis », située sur le terre-plein central à l'entrée du boulevard de Metz.
« C'est une grosse connerie. Cela va entraîner des ralentissements », lâche Charles, un taxi. « Si jamais le trafic est chargé, on risque les bouchons », poursuit Abdel, un autre chauffeur. Surtout, poursuit Youssef, l'un de ses collègues, « couper notre réserve en deux va encore supprimer des emplacements pour nos voitures. La zone est déjà trop petite, surtout depuis qu'ils ont ajouté une piste cyclable. On est régulièrement une quarantaine à attendre les clients qui sortent de la gare. A partir d'un moment, on est tant que certains sont obligés de stationner sur la route, ce qui est dangereux. »
Quoi qu'il en soit, la ville a bien pris sa décision. Les travaux d'aménagement permettant l'instauration du plan de circulation définitif, indique Jean-Jacques Gsell, « se dérouleront du 4 juillet au 19 août ». Ils entraîneront quelques perturbations, comme la neutralisation par moments de l'entrée du parking souterrain.