Mouvement de grève en ZEP

— 

Le collège Twinger est en grève.
Le collège Twinger est en grève. — G. Varela / 20 Minutes

Les établissements situés en zone d'éducation prioritaire ne veulent pas passer au second plan. A l'appel du SE-Unsa, des enseignants et du personnel des collèges Twinger, Sophie-Germain et François Truffaut seront en grève aujourd'hui. Ils protestent contre la diminution du nombre d'heures d'enseignement allouées à leurs établissements à la rentrée prochaine. Le mouvement devrait être fortement suivi.

La mixité sociale menacée
« Il ne nous reste presque plus rien des spécificités ZEP. On ne peut plus fonctionner correctement. Les professeurs sont découragés », témoigne Audrey Candeloro, coordinatrice du collectif Inter-ZEP et enseignante au collège Twinger. Chaque établissement du Bas-Rhin perdra, en effet, une demi-heure de dotation horaire par section. A Twingzr, cela revient à 44,5 heures de moins par rapport à la dotation de cette année. « Nous ne pourrons plus dédoubler des classes pour des manipulations de sciences ou des cours d'anglais. Les heures de tutorat pendant lesquels un professeur s'occupe d'élèves en difficultés seront aussi affectées », poursuit-elle. Une situation qui nuit « aux conditions de travail des élèves mais aussi à la mixité sociale. Si les collèges ZEP perdent leurs avantages, ils ne seront plus attractifs », dénonce David Grisinelli du SE-Unsa. Contacté hier, le rectorat n'a pas donné suite. A l'appel du collectif national « Un pays, une école, notre avenir », une manifestation est prévue samedi, place Kléber, à 14 h 30.S. de A.