Dix jours pour trouver la parade aux pesticides

Lucie Damiano

— 

Des ateliers potagers bio prévus.
Des ateliers potagers bio prévus. — G. Varela / 20 Minutes

Dans votre potager, des plants de pommes de terre sont infestés par des larves de doryphore. Plutôt que de les asperger d'insecticide chimique, « on peut utiliser un traitement naturel, à base d'une bactérie, le Bacillus thuringiensis », explique Marc Kauffmann. Cet habitant de Riedisheim est un adepte du jardinage naturel depuis trente ans. Il n'a jamais utilisé de pesticides et récolte à chaque saison des fruits et légumes goûteux. Samedi après-midi, à Kingersheim, il prodiguera ses conseils au public à l'occasion de la Semaine des alternatives aux pesticides. Celle-ci est organisée à partir de demain et jusqu'au 27 mars en Alsace.

Des débats, des animations, etc.
« L'objectif est d'informer le plus grand nombre de l'impact des produits phytosanitaires et des pesticides sur la santé et l'environnement », explique Sylvia Ribeiro, animatrice de la Mission eau du bassin de Guebwiller. Des débats, des conférences, des spectacles, des projections de films, des animations pédagogiques pour les enfants et un marché bio seront notamment organisés. Et pour cette quatrième édition, l'accent sera mis sur des balades-découvertes. « Elles permettront au public de rencontrer les acteurs du territoire – comme les agriculteurs ou les viticulteurs – pour voir comment ils font pour préserver l'environnement », précise Sylvia Ribeiro. Dans le Bas-Rhin, deux marches seront organisées. L'une est prévue ce samedi à Barr à 14 h, et une autre le 26 mars à Offendorf, à 9 h. Tout le programme sur www.mission-eau-alsace.org.

jardin au naturel

Le 25 mars, une charte sera signée entre différents syndicats des eaux et six jardineries du Bas-Rhin. Les enseignes s'engageront, entre autres, à distribuer à leurs clients des fiches pratiques consacrées au jardinage sans pesticides.