La gastro s’invite ce week-end en Alsace

© 20 minutes

— 

D’après les prévisions, les Alsaciens seront nombreux à passer un dimanche au lit. La raison de ce repos forcé : la gastro-entérite. Selon le réseau Sentinelle, qui assure une surveillance des indicateurs de santé sur l’ensemble du territoire, l’Alsace connaît cette semaine « une activité épidémique intense ». Celle-ci devrait même atteindre son apogée le 15 janvier au plus tard. Pour l’heure, dans les salles d’attente des cabinets médicaux, les patients ne se bousculent pas plus qu’à l’accoutumée. « Il y a effectivement quelques cas, on peut parler d’une petite épidémie, mais on est loin d’une pandémie », souligne le docteur Boumandil, médecin généraliste au Neudorf. D’après le réseau Sentinelle, la gastro hivernale affecte principalement le Bas-Rhin et le Nord du Haut-Rhin. C’est à dire là où se concentrent les secteurs les plus urbanisés. « La maladie se transmet surtout par les mains. C’est donc le brassage de la population, comme la concentration de personnes dans les transports en commun, qui favorise sa propagation », souligne le docteur Patrick Ostermann. Membre de Sentinelle, installé à Woerth, il fournit chaque jour, à la base de donnée du réseau, le nombre de cas enregistrés dans son cabinet. « On peut ainsi prévoir statistiquement l’évolution de la maladie », indique-t-il. Des prévisions pas forcément inéluctables : « Annoncer un risque permet de signaler les précautions à prendre. » Et ainsi limiter les contaminations. Jonathan Barbier

troubles La gastro-entérite est douloureuse mais généralement sans danger. Elle peut en revanche avoir de graves conséquences chez les nourrissons et les personnes âgées, en raison des risques de déshydratation encourus.