Les agents secrets tchèques jugés pour l’attentat meurtrier de 1957

© 20 minutes

— 

« Mieux vaut tard que jamais » est peut-être la devise de la justice tchèque. Cette dernière a indiqué hier qu’elle jugerait prochainement deux ex-agents des services secrets de l’ ancienne Tchécoslovaquie communiste. Ils avaient organisé en 1957 un attentat qui coûta la vie à Henriette Trémeaud, épouse du préfet du Bas-Rhin de l’époque. Mandatés par le KGB, Milan Michel et Stanislav Tomes, aujourd’hui âgés de 79 ans, avaient adressé une boîte de cigares piégée au haut fonctionnaire. L’explosion, d’après les plans de ses auteurs, devait se produire au cours d’une réception de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), à Strasbourg. L’objectif, politique, était de porter un coup au rapprochement franco-allemand, en faisant porter le chapeau aux néo-nazis d’outre-Rhin. Mais c’est Henriette Trémeaud qui fut tuée en ouvrant le colis le 17 mai 1957. Les deux ex-agents, qui pensaient passer une retraite paisible à Prague, ont été rattrapés par l’Histoire il y a quelques semaines à peine. Leur identité avait été dévoilée à l’issue d’une enquête ouverte en 1996. Ils risquent entre dix et quinze ans de prison. J. B.