Un réveillon moins chaud que d’habitude

© 20 minutes

— 

Des voitures brûlent toujours à Strasbourg pour la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, mais la tendance est à la baisse par rapport aux années précédentes. Dans la capitale alsacienne, selon la préfecture, 15 véhicules ont été incendiés, contre 33 l’année dernière. Dans le reste du Bas-Rhin, sept voitures ont été détruites par les flammes. A noter que les chiffres du ministère de l’Intérieur sont sensiblement différents : 19 véhicules brûlés à Strasbourg, 19 dans le reste du Bas-Rhin (lire aussi page 4). Le procureur de la République de Strasbourg, le préfet du département, la maire de la ville Fabienne Keller et le président de la CUS Robert Grossmann ont suivi le déroulement des événements dans la salle de commandement de la préfecture, avant d’aller sur le terrain pour prendre le pouls de la situation. « Le bilan de la nuit est globalement satisfaisant », a souligné hier la préfecture du Bas-Rhin, qui a relevé 27 interpellations sur l’ensemble du département. Contrairement aux autres années, où les premiers incendies débutaient dès la fin de l’après-midi, on ne dénombrait que quatre véhicules incendiés dans l’agglomération lors des douze coups de minuit. « Les parents ont été sensibilisés aux messages de prévention », analyse la préfecture. Plusieurs associations avaient aussi prévu des animations dans les différents quartiers de la ville, pour éviter les violences. Les forces de l’ordre n’ont pour autant pas passé une nuit de tout repos : trois policiers ont été légèrement blessés à la suite de jets d’engins explosifs. Dans le quartier du Neuhof, quatre agents ont aussi été blessés au cours d’une bagarre avec des jeunes. Jonathan Barbier

département Dans le Haut-Rhin, où 500 fonctionnaires des forces de l’ordre avaient été mobilisés, 24 véhicules ont été incendiés, dont 13 à Mulhouse. Cinq personnes ont été interpellées et deux pompiers légèrement blessés.