Premières annulé faute de moyens

— 

Le rideau restera baissé. Le Théâtre national de Strasbourg (TNS) et le théâtre du Maillon ont annoncé, hier, l'annulation de la 7e édition du festival « Premières », consacré aux jeunes metteurs en scène européens. Il devait se tenir du 2 au 5 juin. Depuis 4 ans, le TNS reçoit de l'État une subvention de 11 millions d'euros, qui ne suffit plus pour compenser ses frais de fonctionnement. Il a donc fallu trouver une solution pour ne pas pénaliser la création et les salariés. « Plutôt que de proposer un demi-festival, nous avons décidé de surseoir à cette édition pour que le festival "Premières" reprenne sa légitimité et sa force en 2012 », explique Julie Brochen, la directrice du TNS. « Nous souhaitons également le pérenniser pour 2013 et 2014, tout en le déployant en Allemagne », poursuit Bernard Fleury, directeur du Maillon. Des contacts ont déjà été pris avec Offenbourg, qui pourrait accueillir des manifs en même temps que Strasbourg. Le budget du festival s'élève à 268 000 €, dont 90 000 € injectés à part égale par le TNS et le Maillon. Il attire quelque 5 000 spectateurs.L. D.