Kaobang : success story d'une librairie

©2006 20 minutes

— 

« Les jeunes d'aujourd'hui, génération sacrifiée au niveau du contact humain »

Pour Nathalie Ludwig, c'est sur ce constat que repose en partie le succès de la librairie strasbourgeoise Kaobang, dont elle est la cofondatrice

Lancée en 2002, en plein engouement pour le manga et la culture asiatique, Kaobang s'est rapidement imposée grâce à une disponibilité de tous les instants

« Les gens ont affaire à des libraires, pas à des vendeurs », insiste Nathalie

La jeune femme a connu ses associés, Florence Krecina et Fabrice Dunis, au sein de la librairie Broglie

Hyperactifs, ils organisent des rencontres, des événements

Pour répondre au succès, le trio vient d'ailleurs d'ouvrir la plus grande librairie manga de France

Pour Fabrice, « il faut avoir trois mois d'avance pour qu'un commerce marche »

Chacun, avec ses envies, ses passions et son vécu, apporte sa contribution autour d'une philosophie toute simple : privilégier le contact

L'équipe mise donc avant tout sur la convivialité, tout en concevant un lieu de rencontre

Elle organise ainsi chaque année plusieurs temps forts afin de valoriser les librairies indépendantes (ci-contre)

Complémentaires et solidaires, Nathalie, Florence et Fabrice ouvrent leur magasin douze heures par jour

L'équipe qui compte aujourd'hui sept personnes, fidélise une clientèle éclectique depuis le collégien jusqu'au père de famille

S Ruffet

Librairie Kaobang 34, rue du Jeu- des-Enfants et 24, rue Thomann

temps forts Kaobang organise des événements, dont le Japan Addict, une convention autour de la culture asiatique, et un salon du livre indépendant. Infos : www.kaobang.com