Mobilisation contre les caricatures

©2006 20 minutes

— 

Près de 2 200 personnes d'après le décompte de la police, 3 500 selon l'organisation : la manifestation samedi après-midi a rassemblé de nombreux musulmans venus protester contre les caricatures de Mahomet, publiées dans plusieurs journaux européens

Issue du grand Est de la France, mais aussi d'Allemagne, la foule était composée de nombreux jeunes, pour la plupart strasbourgeois, qui avaient répondu à l'appel du Parti des musulmans de France (PMF)

Lors du rassemblement sur la place de la Gare précédant le début de la marche, son président Mohamed Latrèche a critiqué le rôle des journalistes : « Quand vous passez des lignes rouges, vous réveillez tous les musulmans, qu'ils soient islamistes ou terroristes

Nous n'avons cure de votre langage, le peuple musulman est debout »

Devant le grand nombre de manifestants, les organisateurs ont préféré modifier l'itinéraire qui devait passer en centre-ville

Femmes en tête, le cortège a pris sa route en empruntant le boulevard de Metz

« Vous avez insulté 1,3 milliard de musulmans », ou encore « Marseillaise sifflée = 6 mois de prison, prophète blasphémé = liberté », les banderoles traduisaient le sentiment de colère de la plupart des participants

« On n'a rien contre la presse, mais contre les islamophobes », ont tenu à souligner certains manifestants

A l'arrivée du parcours, place de la Bourse une centaine de jeunes, prêts à en découdre, se sont positionnés en face d'un cordon de CRS bloquant l'accès au centre-ville

Des insultes et des projectiles ont volé

Mais le service d'ordre interne, très efficace, a pu contenir les plus belliqueux, permettant une dispersion pacifique de la foule

Jonathan Barbier (Voir aussi rubrique France)

Le PMF a été fondé à Strasbourg en 1997. La mobilisation de samedi est son plus grand succès populaire, malgré plusieurs actions lors du déclenchement de la guerre en Irak ou sur la question du voile.