Deux mosquées et une église orthodoxe

Sonia de Araujo

— 

Deux autres mosquées sortiront de terre à Strasbourg.
Deux autres mosquées sortiront de terre à Strasbourg. — G. Varela / 20 Minutes

La création de lieux de culte à l'ordre du jour. Le conseil municipal a adopté à l'unanimité, hier, l'octroi de terrains par bail emphytéotique à trois associations cultuelles. Deux mosquées – l'une à la Maille Brigitte à Hautepierre, l'autre à la Cité de l'Ill à la Robertsau – et une église orthodoxe russe, rue du Général-Conrad, verront bientôt le jour.

Plus de dix ans d'attente
« Il était temps pour nous de pouvoir exercer dignement notre culte comme tout un chacun. Notre première demande de terrain remonte à 1999, précise Abdelhafid Akhmim, président de l'asso La réforme sociale de Hautepierre, en charge de la construction de la mosquée à la Maille Brigitte. De 1992 à 2006, nous avons prié dans une cave trop petite pour accueillir nos 1 000 fidèles musulmans », poursuit-il. Sur 23 hectares, le lieu de culte n'accueillera pas uniquement une salle de prière. « Ce sera aussi un lieu social et culturel avec du soutien scolaire et des animations », pointe Abdelhafid Akhmim. Coût du chantier, 2,2 millions d'euros. Chaïb Choukri, responsable du projet à la Cité de l'Ill, a également fait part, hier, de sa « grande satisfaction ». Même son de cloche chez le Père Philarète, représentant du Patriarcat de Moscou. « Nous allons pouvoir disposer d'un endroit où réaliser nos sacrements », se réjouit-il.
Pour les mosquées, une subvention de 10 % du coût de la construction a, en outre, été adoptée. Une aide qu'ont déclinée les responsables de la future église orthodoxe.
« Il est important que chacun des cultes, concordataire ou non, soit traité à égalité. On ne peut pas être à géométrie variable, pointe Olivier Bitz, adjoint PS chargé des cultes. La communauté musulmane représente 10 % de la population strasbourgeoise ce qui entraîne un besoin de locaux. » Depuis le début du mandat, la municipalité a mis à disposition 5 locaux pour les musulmans qui pratiquaient leur culte dans des lieux exigus. Deux autres projets de mosquée sont à l'étude, à Koenigshoffen et à la Meinau. Mais aussi un temple bouddhiste vietnamien. La ville compte, aujourd'hui, 23 lieux de culte musulman, 30 catholiques, 23 protestants et 10 israélites.