Richert entre au gouvernement

Sonia de Araujo

— 

Philippe Richert, 57 ans, a été désigné ministre en charge des collectivités territoriales.
Philippe Richert, 57 ans, a été désigné ministre en charge des collectivités territoriales. — G. Varela / 20 Minutes

Philippe Richert, 57 ans, président du conseil régional (UMP), fait partie du nouveau gouvernement de François Fillon. Suite au remaniement, il a, en effet, été nommé, hier soir, ministre en charge des Collectivités territoriales auprès du ministre de l'Intérieur. Cette nomination vient notamment saluer sa victoire aux élections régionales en mars. Rappelons que l'Alsace est la seule région restée à droite en France métropolitaine.

« Le décentralisateur »
« Je suis enthousiaste et très heureux de pouvoir intégrer ce gouvernement et encore plus dans ces fonctions là », a-t-il déclaré hier. Avant d'ajouter : « Les collectivités territoriales sont un maillon indispensable à la réussite de la modernisation de notre pays. Je suis très satisfait de pourvoir participer à leur réforme. » Favorable à la fusion de la région et des deux départements alsaciens, Philippe Richert « le décentralisateur », avait ainsi annoncé en juillet sa volonté d'instaurer un débat sur la création d'un conseil unique d'Alsace. « C'est un domaine qui m'est cher depuis le début de mon engagement politique », précise-t-il. C'est en 1982, sous l'aile du centriste Adrien Zeller, que l'Alsacien originaire de la Wimmenau, a fait son entrée en politique. En 1982, il est devenu conseiller général de La Petite-Pierre, avant de présider le département de 1998 à 2008. Membre du Sénat depuis 1992, il a assumé la vice-présidence de l'assemblée de 2004 à 2008, puis a endossé le rôle de questeur. Un poste qu'il devra prochainement abandonner. Jean-Marie Bockel, maire de Mulhouse ne fait plus, lui, partie du gouvernement. Il n'est plus secrétaire d'Etat à la Justice. Lire aussi pages 6 à 11.