Le marquage des vélos contre le vol va se faire à la chaîne

— 

Un numéro est gravé sur le cadre du vélo.
Un numéro est gravé sur le cadre du vélo. — G. Varela / 20 Minutes

Une première hexagonale. Le Comité d'action deux roues (Cadr) marque contre le vol, depuis hier, toutes les bicyclettes vendues par Accrobike, rue du Faubourg-de-Pierre. « Cela concernera 800 à 1 000 vélos par an, estime Jean-Jacques Moscato, le propriétaire de la boutique. C'est une façon d'enrayer un peu le vol des deux roues qui est un vrai fléau. Chaque semaine, j'ai au moins dix clients qui s'en plaignent. » Dernier chiffre communiqué par la police, 1 102 biclous ont été dérobés de janvier à octobre 2009 à Strasbourg et ses environs. S'il ne facturera pas le service, la démarche de Jean-Jacques Moscato n'en est pas moins commerciale. Après un vol, « beaucoup de gens préférant acheter un vélo d'occasion plutôt qu'un neuf », il espère ainsi séduire la clientèle.
Effectuée en quelques minutes, l'opération de marquage consiste à graver un numéro sur le cadre du vélo. Celui-ci est enregistré dans une base de données nationale. La police y a accès afin d'identifier les propriétaires. « On pose aussi un autocollant Vélo marqué qui est dissuasif contre le vol et le recel », précise Fabien Masson, le directeur du Cadr. Selon son association, au Danemark et en Allemagne, les chances de récupérer un vélo marqué après le vol sont de 40 %.
Elle propose aussi le marquage (4 €) dans ses locaux, 12, rue des Bouchers. Quelque 15 000 cyclistes dans la CUS ont déjà adopté le système.P. W.