La Salamandre rouvre mi-novembre

Philippe Wendling

— 

Le lieu accueillera à nouveau des soirées étudiantes, des concerts et des spectacles.
Le lieu accueillera à nouveau des soirées étudiantes, des concerts et des spectacles. — G. Varela / 20 Minutes

« La Salamandre était une discothèque et elle va le rester », lance Franck Meunier. Déjà à la tête de plusieurs bars strasbourgeois, il va exploiter, à partir de la mi-novembre, l'établissement de la rue Paul-Janet. Ce dernier avait fermé à la fin du mois d'avril pour cause de non-renouvellement de bail. Son ancien gérant et la propriétaire des lieux s'étaient opposés car le contrat de location ne prévoyait pas d'activité de type boîte de nuit. Une précision apportée sur le nouveau bail, dixit Franck Meunier.

L'esprit du lieu sera conservé
Située à quelques encablures du campus, la Salamandre fut, durant 20 ans, le temple des soirées estudiantines. Elle a également accueilli des artistes tels que Pascal Obispo et Alain Chamfort. « Nous allons continuer dans la droite ligne de ce qui se faisait avant, explique Franck Meunier. Le nom ne va pas changer. La décoration non plus, à l'exception du vestiaire. Cela va rester une discothèque. Un lieu où sont organisés des soirées étudiantes, des concerts, des one-man show, du théâtre... Nous allons aussi proposer de privatiser l'espace pour des fêtes de famille et des banquets d'entreprise. Dans l'esprit, la Salamandre doit être un peu comme la salle des fêtes d'un village, mais dans une version urbaine, où peuvent se dérouler toutes sortes d'événements. »
Pour animer les 500 m2, Franck Meunier va disposer d'une équipe de cinq à quinze personnes. Elles se chargeront, notamment, de faire en sorte que les clients ne fassent pas de bruit dans la rue en partant ou en sortant fumer. S'il le faut, précise le patron, il installera « un fumoir » à l'intérieur. Disposant de l'agrément discothèque, la Salamandre pourra légalement fermer à 7 h du matin.