Dix Coop fermeront avant la fin de l'année

Philippe Wendling

— 

La Coop, rue de Soultz, baissera le rideau en novembre comme celle de la Montagne-Verte.
La Coop, rue de Soultz, baissera le rideau en novembre comme celle de la Montagne-Verte. — G. Varela / 20 Minutes

Torpeur dans les rayons. « Mais où est-ce que je vais acheter ma plaquette de beurre », lâche Pierre, un habitué de l'enseigne de la rue de Soultz. « Je n'ai pas de voiture, faire mes courses ici est pratique », surenchérit Isabelle, une autre cliente. La Coop de Neudorf baissera le rideau en novembre, tout comme celle de la Montagne-Verte, a indiqué, hier, la direction du groupe. D'ici à la fin décembre, huit autres magasins de proximité* du distributeur auront fermé dans la région. A Soultz, les clients ne sont déjà plus accueillis depuis samedi, à Gambsheim depuis hier. « Les personnels ne sont pas affectés, précise Paul-Xavier Krieger, le directeur logistique de Coop. Les reclassements sont prévus. »

Moratoire
A la mi-août, le distributeur avait indiqué vouloir fermer 13 de ses 180 points de vente de proximité. Devant la mobilisation de clients et d'élus, il avait accepté la réalisation d'un moratoire sur leur viabilité. Victime de la crise et de la loi de modernisation de l'économie qui a impacté ses marges et empêché de baisser les tarifs, la Coop a cherché « des pistes pour assurer un redressement », se justifie Denis Fischer, son PDG. Mais elle ne « peut plus financer des points de vente qui perdent trop ».
A l'issue du moratoire, « trois expériences de maintien de points de vente » ont été prévues jusqu'à la fin de l'année. Elles concernent les supérettes de Staffelfelden, Pulversheim et Lauterbourg. « Les communes vont sensibiliser les habitants, certaines ont proposé de distribuer des publicités et d'en déposer dans les mairies », dixit Denis Fischer. « Il n'y a aucun accord avec la municipalité de Lauterbourg », rétorque l'édile UMP du village, Jean-Michel Fetsch. « Dans le magasin de ma commune, les prix ont baissé de 20 à 25 % ces dernières semaines. Cela prouve que la Coop sait faire », peste l'élu. « Il est regrettable que ces fermetures interviennent de manière brutale et non concertée alors que les collectivités locales sont disposées à mettre en œuvre des politiques de soutien au commerce local », déplore Guy-Dominique Kennel, le président UMP du département. Pour l'adjoint au maire (PS) Eric Elkouby, la fermeture de la Coop à la Montagne-Verte est « révoltante » et porte un « coup dur au lien social de proximité ».

Action

Afin de dénoncer ces fermetures, Jean-Michel Fetsch va organiser en novembre des apéros devant les boutiques concernées. Il compte sur la participation des jeunes agriculteurs « eux qui voudraient vendre dans les Coop, et à qui l'ont dit toujours non ».