Polémique autour du maire de Strasbourg

POLITIQUE Roland Ries «pense se représenter» en 2014 mais rien n'est fait...

A Strasbourg, Philippe Wendling

— 

Le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries.
Le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries. — G. Varela / 20 Minutes

La polémique du jour. Hier soir, lors de l’enregistrement d’une émission pour la station strasbourgeoise Radio Judaïca, le maire PS de la capitale alsacienne a été interrogé sur ses ambitions municipales en 2014. Au lendemain des élections de 2008, l’édile socialiste avait indiqué qu'il ne briguerait pas d’autre mandat. Interrogé depuis par 20 Minutes, il n’était plus aussi tranché et annonçait qu’il prendrait sa décision un an avant l’échéance.

Jeu sur les mots

Problème, depuis son interview avec l’animatrice Axelle Benamram, qui ne sera diffusée que mardi matin, la rumeur court en Alsace qu’il ait annoncé sa candidature à sa propre succession. L'édile dément.

«Au cours de cette émission ludique, légère, on m’a à un moment posé la question qui soit disant tue: "Vous représenterez-vous en 2014?", a confié cet après-midi à 20 Minutes Roland Ries. Il fallait que je réponde par oui par non. Après ne pas avoir répondu pendant un moment, j’ai fini par dire "Je pense que oui". Un certain nombre d’éléments m’incitent à vouloir me représenter, mais je n’ai encore pris aucune décision. Il est trop tôt pour le dire. Je prendrai ma décision en 2013 et réserve ma réponse à ce moment-là.» C’est dit.