Les francs-maçons se relogent

Philippe Wendling

— 

Derniers préparatifs, hier, avant l'inauguration de la Maison du maçon, cet après-midi.
Derniers préparatifs, hier, avant l'inauguration de la Maison du maçon, cet après-midi. — G. Varela / 20 Minutes

Trois temples et deux salles réservées aux agapes, les banquets d'après réunion. La Grande loge nationale de France (GLNF) inaugure, cet après-midi, sa nouvelle Maison du maçon, 127, route de Mittelhausbergen à Cronenbourg. D'une superficie de 830 m2,, le lieu faisait office jusque-là de salle des fêtes pour plusieurs associations sportives. Son achat et sa rénovation, estimés à 800 000 €, ont été entièrement couverts par l'ordre.

S'ouvrir sur l'extérieur
Le lieu accueillera à partir des prochaines semaines les activités des 500 frères alsaciens de la GLNF, trop à l'étroit dans leur ancien local de la rue du Puits. « Il va nous permettre de mieux travailler », s'enthousiasme Alain Brau, député grand maître provincial. L'objectif de l'ordre : « Construire un universalisme où la spiritualité, l'éthique et les qualités de cœur se trouvent unis dans une même expression de fraternité. »
« A la GLNF, il est interdit de parler de politique et de religion, même si les frères sont obligés de croire en un dieu révélé, précise Alain Brau. Nous travaillons à une recherche de la perfection personnelle. »
Afin de démentir l'image de complot encore souvent associée à la franc-maçonnerie, la Grande loge nationale de France multiplie les actions « d'ouverture ». « Depuis 6-7 ans, on est en contact avec les villes, la préfecture pour se faire reconnaître, qu'on sache qu'on ne fait pas de lobbying, précise Alain Brau. De même, nous cherchons à aider des associations et des personnes extérieures à la loge, des profanes. » Au travers de sa Fondation, la GLNF Alsace a, par exemple, financé l'an passé l'achat et l'envoi en Bolivie d'une ambulance entièrement équipée.