Des bibliothèques presque idéales

Sonia de Araujo

— 

La manif se poursuit jusqu'à samedi.
La manif se poursuit jusqu'à samedi. — G. Varela / 20 Minutes

110 intervenants dont 80 auteurs présents dans quinze lieux : librairies indépandantes, médiathèques et salon de l'Aubette... La 4e édition des Bibliothèques idéales – qui débute aujourd'hui et se poursuit sur cinq jours (au lieu de dix l'an dernier) – veut « trouver un plus large public », dixit le maire PS Roland Ries. « Nous souhaitons diversifier l'offre et en faire un événement important du calendrier culturel national », poursuit l'édile. Au risque de susciter « quelques contestations et remous. »

Causeur fait jaser
Au cœur de la polémique, la soirée d'ouverture, ce soir, organisée par François Wolfermann de la librairie Kléber, le responsable de la programmation à l'Aubette. Orchestrée par François Miclo, fondateur du site de droite causeur.fr, elle réunit Alain Finkelkraut et Renaud Camus dont son positionnement sur l'immigration fait débat. Même si tempère le maire « ce n'est pas au pouvoir public de dire ça c'est bon ou pas bon », cette tendance politique des intervenants fait jaser la majorité municipale et ironiser François Wolfermann : « Vous auriez préféré que j'invite Martine Aubry pour son livre avec Benoît Hamon et Michel Rocard à l'animation ? » Le budget de la manifestation est de 170 000 euros.