La CGT inquiète pour le CTO

©2006 20 minutes

— 

Silence radio

A cinq mois de la fusion entre le centre de traumatologie et d'orthopédie (CTO) d'Illkirch et les hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), qui doit intervenir le 1er juillet, les représentants CGT du personnel du CTO tirent la sonnette d'alarme

Les transferts d'activité, qui découleront de ce rapprochement, sont actuellement négociés par les deux parties sous l'autorité de l'Agence régionale pour l'hospitalisation (ARH), qui détermine les budgets des établissements de santé

« On demande à être intégrés dans les discussions car on ne nous dit rien

Une décision devrait intervenir en mars, et il est hors de question de laisser sur le carreau 550 membres du personnel », explique la CGT

Le syndicat redoute que la fermeture de certaines activités n'entraîne des suppressions de postes et des reclassements, dont ils ignorent toujours les modalités d'application

J B