Roland Ries: Des chantiers «en phase opérationnelle»

STRASBOURG Le maire de la ville a dressé, mardi, les grandes lignes de ses projets au Wacken...

Philippe Wendling

— 

Le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries.
Le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries. — G. Varela / 20 Minutes

« Nous verrons fleurir les grues », a promis, mardi, Roland Ries lors d'un point presse de rentrée. Depuis son élection en mars 2008, le maire (PS) est accusé par l'opposition « d'endormir la ville », de ne pas insuffler de projets. « Pendant cette période, nous avons concerté les habitants, élaboré des documents préparatoires, se justifie Roland Ries. Nous entrons, aujourd'hui, dans la phase opérationnelle des travaux. »

Une refonte du Wacken. L'édile a, notamment, abordé mardi son projet de restructuration du secteur du Wacken. Obsolète, le parc des expositions va être transféré en face du palais de la musique et des congrès (PMC), sur des terrains situés à côté et à l'arrière de l'hôtel Hilton. Parallèlement, le PMC va bénéficier d'une extension de 6 700 m2. « Le terrain libéré par le déménagement du parc des expos permettra de réaliser un quartier d'affaires international », précise Jacques Bigot, le président (PS) de la CUS. Il servira, selon Roland Ries, « d'outil pour le développement économique de la ville ». « On peut espérer qu'un certain nombre d'entreprises européennes aient envie d'y implanter leur siège ou un bureau », ajoute Jacques Bigot. Sa première tranche s'achèvera d'ici à 2013 en lieu et place de l'ex-patinoire. Une seconde, comprenant des habitations, est prévue pour 2018-2020.

Une tour de 80 à 100 m à Malraux. Afin de renforcer « l'axe Strasbourg-Kehl » et de « créer un cœur d'agglomération à dimension européenne », Roland Ries mise sur la Presqu'île Malraux. Un appel à projet avait été lancé cet hiver pour la reconversion des deux friches portuaires situées derrière la médiathèque. Sur les neuf promoteurs ayant répondu, le maire en a retenu deux : Bouygues et l'Icade. Conformément au cahier des charges, ils proposent tous deux d'ouvrir des bars, des restaurants, des ateliers d'artistes et une résidence universitaire. Bouygues a aussi pour ambition d'y ériger une tour d'une centaine de mètres de haut, l'Icade une d'environ 80 m. Les projets seront présentés sur le stand de la ville à la Foire européenne. « Il s'agit d'éviter l'étalement urbain, explique Roland Ries. Je suis plutôt pour une ville dense que pour une ville qui s'étend. » Problème, en raison de leur hauteur, la construction des tours, envisagée d'ici à 2013, est impossible sans modification du plan d'occupation des sols. La municipalité tranchera à la fin du mois. Une décision hâtive, juge l'UMP Fabienne Keller, car les deux projets n'ont pas encore été présentés aux élus de l'opposition.


Interview Roland Ries : Club de la Presse/20minutes/StrasTV
envoyé par StrasTv

 


Strasbourg projets immobiliers en 3D
envoyé par VilledeStrasbourg. - L'info video en direct.