Le chantier de la mosquée de Strasbourg vandalisé

ALSACE Sa construction doit s'achever au début de l'année prochaine...

A Strasbourg, Philippe Wendling

— 

Un ou plusieurs individus ont pénétré dans la nuit de jeudi à vendredi sur le chantier de la future grande mosquée de Strasbourg, a-t-on appris ce vendredi en milieu de matinée. «Ils ont vandalisé pour une raison que nous ignorons deux caméras de vidéosurveillance et briser avec un bâton une vitre située au 1er étage», a confié à 20 Minutes Fouad Douai, le gérant de la SCI en charge du chantier du lieu de culte. Aucune inscription ou graffiti n’a été découvert.
 
«Des caméras de vidéosurveillance devraient avoir filmé les choses, précise Fouad Douai. On attend de pouvoir visionner les images pour savoir ce qui s’est passé. Pour le moment, nous savons juste que les faits se sont déroulés vers 4h50 du matin. Une alarme a prévenu la société de gardiennage du chantier. En arrivant sur place, le gardien n’a vu personne.» L’entreprise en charge de la construction de la mosquée devrait rapidement déposer plainte pour dégradations volontaires.

Un minaret

Pour l’heure, rien ne permet de dire si les actes de ce vendredi matin ont une relation avec la découverte, en janvier, de graffitis xénophobes sur le véhicule d’un administrateur de la mosquée et voisin de Fouad Douai. En juin, 18 tombes avaient été profanées dans un carré musulman du cimetière de la Robertsau, un quartier de Strasbourg.
 
Débutée il y a trois ans dans le quartier du Heyritz, la construction de la future grande mosquée de Strasbourg devrait s’achever au début de l’année prochaine. Avec l’accord du maire (PS) de la capitale alsacienne, Roland Ries, les responsables du lieu de culte comptent ensuite y ériger un minaret.