Les futurs réseaux de l'agglo se trament

Philippe Wendling

— 

Les travaux de la préfiguration du tram-train, rue du Faubourg de Saverne, s'achèveront à l'automne pour permettre un lancement de la ligne à la fin novembre.
Les travaux de la préfiguration du tram-train, rue du Faubourg de Saverne, s'achèveront à l'automne pour permettre un lancement de la ligne à la fin novembre. — G. Varela / 20 Minutes

Le conseil de CUS délibère, aujourd'hui, sur le schéma des transports collectifs 2010-2025. Son but : planifier les futures créations de lignes de bus et de trams.

Poteries, Kehl, Cronenbourg, Illkirch et Hœnheim d'ici à 2015
Deux créations de lignes de tram sont déjà actées d'ici à 2015. La première vers Hautepierre, les Poteries et le Zénith. La seconde rejoindra Kehl. La CUS doit valider, aujourd'hui, l'extension de la ligne A jusqu'au centre d'Illkirch. « On demande du tram partout, mais notre planification s'oriente aussi vers d'autres directions », explique Roland Ries. Ainsi, précise le maire (PS) et vice-président de la CUS chargé des transports, les autres priorités du schéma dans les 5 ans à venir portent sur des bus à haut niveau de service (BHNS). Ils rouleront en site propre selon un cadencement proche de celui des trams. L'un reliera Strasbourg à Hœnheim par la route de Brumath, en préfiguration d'une ligne de tram. Il permettra aussi, à terme, la création d'une desserte en bus de la zone commerciale de Mundolsheim. L'autre, via la rue d'Hochfelden, ralliera l'Espace européen d'entreprise à Schiltigheim et la Cité nucléaire à Cronenbourg.

Kœnigshoffen, Robertsau et Meinau entre 2016 et 2020
La « densité » de population justifie le prolongement du tram F jusqu'à Kœnigshoffen, estime Roland Ries. Mais celui-ci va dépendre de la construction du tunnel sous la gare prévue dans le cadre du futur tram-train Strasbourg-Piémont-des-Vosges. La date de création de l'infrastructure n'est pas encore définie. En revanche, une préfiguration urbaine du tram-train, entre l'Esplanade, les institutions européennes et la gare sera inaugurée fin novembre de cette année. Le schéma prévoit aussi, entre 2016 et 2020, de repenser la desserte de la Robertsau. Le conseiller général (UMP) Yves Le Tallec réclame « une extension de la ligne de tram E » jusqu'au centre du quartier. Du côté de la CUS, on évoque la création d'un tracès en site propre, mais le choix entre un BHNS et un tram n'a pas encore été fait. En revanche, la collectivité a déjà opté pour un bus à haut niveau de service entre le Neuhof et la Meinau.

Cœur de Strasbourg et Neuhof
de 2021 à 2025
La dernière étape du schéma envisage de prolonger un tram jusqu'au Stockfeld ainsi que de créer une ligne de BHNS entre différentes communes de la première couronne de la CUS. Parmi elles, Illkirch, Ostwald, Lingolsheim, Schiltigheim et Bischheim. Elle prévoit aussi de désengorger la circulation des trams place de l'Homme-de-Fer, en « créant des nœuds alternatifs ». Pour ce faire, le recours à des BHNS n'est pas exclu.