Des rings à l'arène politique

Aurélie Marmu

— 

La coach Charles Perut, 24 ans, entre deux rendez-vous au Conseil de l'Europe.
La coach Charles Perut, 24 ans, entre deux rendez-vous au Conseil de l'Europe. — G. Varela / 20 Minutes

1,90 m, 93 kg. Sur les rings, il est surnommé Charly Legend. Le Strasbourgeois Charles Perut, âgé de 24 ans, a la particularité d'être à la fois catcheur semi-professionnel et coach pour des hommes politiques, élus régionaux ou encore eurodéputés. « Mon look de catcheur avec mes pattes détonne dans ce milieu. Evidemment quand j'arrive avec un cocard, j'explique mes combats aux clients. Leur curiosité est attisée », lance Charles Perut avant d'assister la responsable de l'ONG, Together Against Cybercrime, au Conseil de l'Europe.

De 500 à 1000 € la prestation
C'est le sport qui lui a ouvert les arcanes du Conseil de l'Europe via un fan, traducteur dans l'Institution. Au rythme de deux journées par mois, entre 500 et 1000 € la prestation, il assiste les experts (exercice de diction, discours, présentation des documents). « Au Parlement, j'aide les élus qui arrivent en catastrophe à Strasbourg en ayant oublié les fiches de leurs discours », s'amuse-t-il. Malgré notre insistance, aucun des coachés n'a souhaité nous répondre.
« Depuis mon arrivée ici en 2007, je n'ai pas réussi à approcher d'élus alsaciens malgré mon carnet d'adresses », regrette Charles Perut. Il a été initié aux techniques de communication au sein de l'UMP. Cet ancien conseiller pour les législatives de 2007 travaille toujours en Picardie ou en Champagne-Ardennes, sa région d'origine. « La politique est particulière en Alsace, reprend-il. On ne supporte pas les gens qui viennent de l'extérieur. » Du coup, n'ayant pas encore assez de clients, la moitié de ses revenus provient de ses combats. « La catch est aussi mon équilibre de vie », précise-t-il. Demain, Charles Perut sera à Kehl pour le Hard fighting championship.