Les syndicats boycottent l'inspecteur d'académie

©2006 20 minutes

— 

Rendez-vous manqué

La réunion entre l'inspecteur d'académie et les syndicats, prévue hier matin, à l'occasion du conseil technique paritaire départemental (CTPD), n'a pas eu lieu

Elle devait permettre d'évoquer la carte scolaire des collèges et écoles

L'appel au boycott, lancé la veille par plusieurs syndicats inquiets pour l'avenir, a donc porté ses fruits : le quorum de participants n'ayant pas été atteint, un nouveau CTPD devra se tenir le 28 février

« Dans les collèges, c'est l'hécatombe », souligne Michel Jacquot, secrétaire régional de l'Unsa-Education

Soixante-trois postes d'enseignants doivent y être supprimés

Le contrat « ambition réussite », qui prévoit de favoriser les ZEP les plus en difficulté, est critiqué : « L'idée est bonne, mais pas si elle est financée à partir de sommes prévues dans le panier global », note Michel Jacquot

L'inquiétude règne aussi dans les écoles, où 10 postes disparaîtront : « Les moyens régressent, y compris dans les ZEP : 2 classes maternelles et 4 classes élémentaires seront supprimées à Strasbourg », explique la secrétaire départemental du Snuipp, Martine Monteillet

J B
grève Les enseignants de Guynemer 1 et 2 (maternelle et élémentaire) et d'Icare-Ariane (maternelle), dans le Neuhof, ont fait grève et manifesté, hier matin devant l'Inspection académique, avec des parents d'élèves. Ils protestaient contre les trois fermetures de classes prévues dans ces écoles.