Premières Victoires pour Strasbourg

©2006 20 minutes

— 

Ce soir à 20 h 50, l'Orchestre philharmonique de Strasbourg (OPS) entamera le Boléro de Ravel, qui sert chaque année de générique à la cérémonie des Victoires de la musique classique

Depuis lundi, on ne chôme pas au Palais de la musique et des congrès

Les énormes camions régie à l'extérieur, les câbles, caméras, spots et

la musique à fond à l'intérieur, trahissent l'imminence de la fête

Une émission qui durera près de trois heures et enchante toujours Jean-Louis Cap, son réalisateur, aux manettes de la manifestation quasiment depuis sa création

« C'est fou, on est toujours plus concentrés, plus rigoureux pour un direct

Et vu la raréfaction de ce format en télé, c'est une vraie bouffée d'air pur », se réjouit-il

Jean-Louis Cap s'est déplacé avec une douzaine de techniciens et

une conseillère musicale

« Elle m'indiquera les moments forts sur les séquences musicales, le solo de hautbois ou la montée des violons par exemple, pour les avoir à l'image au bon moment

» Quant aux habitués de la salle Erasme, ils ne la reconnaîtront peut-être pas

Le décor cache ses couleurs marron et orange

Pour agrandir la scène, quatre rangées de fauteuils ont été supprimées

« C'est du travail mais c'est bien de bouger en région

Et puis la plupart des techniciens sont des gens qui sont sur place

C'est une vraie collaboration

» D'ailleurs, si l'image est bien entendu l'affaire de France 3 ce soir, le son est assuré par France Inter, qui retransmettra aussi l'émission en simultané

Flora-Lyse Mbella Lire aussi page 29

les chiffres 13 C'est ce soir la 13e édition des Victoires de la musique classique. 6 Cela fait six ans que la manifestation est délocalisée en province. 13 C'est aussi le nombre de caméras, dont deux fixes, disséminées dans le Palais de la musique et des congrès. 150 techniciens parisiens et régionaux participent à la bonne marche de la cérémonie. 200 artistes se produiront ce soir, nominés, lauréats et orchestre.