Le Struthof en quelques clics

Sonia de Araujo

— 

Les élèves peuvent déposer sur ce site Internet les travaux qu'ils réalisent en classe.
Les élèves peuvent déposer sur ce site Internet les travaux qu'ils réalisent en classe. — G. varela / 20 Minutes

« Il nous faut occuper le terrain. Sur Internet, on trouve du grand n'importe quoi sur cette période tragique de l'histoire », explique Valérie Drechsler, la directrice du Centre européen du résistant déporté (Cerd). En collaboration avec le centre régional de documentation pédagogique d'Alsace, le Cerd vient de lancer un site Internet pour « visiter et comprendre le Struthof », le lieu de l'ancien camp de concentration de Natzweiler, créé en 1941 par les nazis. Il est destiné plus particulièrement aux élèves et à leurs enseignants.

Une plateforme de partage
« Il s'agit non seulement de leur donner des ressources pédagogiques, libres de droit, sur les camps et la déportation mais aussi de leur permettre d'y déposer leurs travaux via une plateforme de partage », précise Valérie Drechsler. Sur ce site, les internautes pourront préparer leur visite au Struthof grâce à des vidéos explicatives. Plusieurs spécialistes interviennent, notamment l'historien strasbourgeois Robert Steegmann sur les chambres à gaz. De plus, une chronologie, un glossaire et une bibliographie leur permettront de renforcer leurs connaissances. « Ce site nous rappelle surtout au devoir de vigilance », pointe Claire Lovisi, rectrice de l'académie de Strasbourg. De 1941 à 1944, 52 000 personnes ont été déportées au camp de Natzweiler, 22 000 n'en sont jamais revenues.

Pratique

Le site, mis en ligne depuis hier, sera, à terme, traduit en anglais et en allemand. L'adresse : visiteretcomprendrelestruthof.fr.En 2009, 100 000 élèves ont visité le Struthof, le camp et le musée.