Agression à l'arme à feu dans un lycée de Strasbourg

FAIT-DIVERS Il n'y a pas eu de blessé...

O.R. avec P.W. à Strasbourg

— 

Un inconnu a tiré en direction d'un professeur d'allemand, au lycée Jean  Monnet, à Strasbourg, mercredi 31 mars 2010.
Un inconnu a tiré en direction d'un professeur d'allemand, au lycée Jean Monnet, à Strasbourg, mercredi 31 mars 2010. — G. VARELA / 20 MINUTES

Des coups de feu tirés dans un lycée. Un homme cagoulé, armé d'un pistolet d'alarme (arme non létale), a fait irruption ce mercredi matin dans une salle de clase du lycée Jean Monnet, à Strasbourg. Il a ensuite tiré en direction de la professeur d'allemand. «J’ai vu quelqu’un qui avait une arme devant moi et qui a tiré. Je n’ai pas tout de suite compris», relate l'enseignante à un journaliste de 20minutes.fr, sur place. 

«Les élèves de la classe sont très choqués, poursuit-elle. Certains étaient en pleurs, ils ont peur.» Les faits se sont déroulés vers 8h30, devant une classe de seconde de cet établissement d'un millier d'élèves.

Selon la mère d'un élève, le tir a provoqué une forte explosion et un dégagement de fumée. Aucun impact de balle n'a été repéré sur le plafond, selon les témoins.

«Un acte isolé»

Le proviseur de l'établissement, qui a réuni les élèves en fin de matinée pour leur expliquer ce qu'il s'était passé, précise: «C’est un acte qui me surprend énormément. Il n’y avait aucune menace particulière dans le lycée, ni envers cette enseignante, cette classe ou ses élèves. Comme partout, nous avons à gérer des incivilités, des bagarres… Mais la sécurité de l’établissement n’est pas remise en cause. Il s’agit d’un acte isolé.»

L'individu a pris la fuite et n'a pas pu être rattrapé. Aucun élément ne permet pour le moment de l'identifier, mais des caméras de vidéosurveillance, présente à l'extérieur de l'établissement, au niveau du tram, pourraient fournir des informations. La police aurait déjà récupéré les bandes.