Une aide pour mettre à l'abriproprios et locataires

— 

Le dispositif s'adresse aux bas salaires.
Le dispositif s'adresse aux bas salaires. — G. Varela / 20 Minutes

La CUS va signer cet après-midi un accord relatif à la garantie des risques locatifs (GRL). Elle prendra en charge, chaque année, le coût de la cotisation d'assurance GRL pour 150 logements privés. Pour cela, ils doivent être loués moins de 1 000 euros par mois à des personnes dont les revenus n'excèdent pas 1,5 fois le montant du Smic.

Un double accompagnement social
Dans le cadre du dispositif, l'assurance verse aux propriétaires le montant des loyers impayés et couvre les travaux en cas de dégradations. « La GRL tend à rassurer les bailleurs en leur offrant des garanties. Mais elle vise surtout à faciliter l'accès à l'habitat pour des personnes qui ne présentent pas toujours les critères de solvabilité des propriétaires. Certains sont réticents à louer à des gens qui n'ont qu'un contrat à durée déterminée ou travaillent en intérim », explique Lucie Cahn, de l'Association pour l'accès aux garanties locatives. Sa structure apportera une expertise technique à la CUS, tandis que la filiale du groupe Domial, CIL 1 % Alsace, montera les dossiers. La GRL a une « double vocation sociale », insiste Lucie Cahn : favoriser le logement de personnes à revenus modestes, et leur offrir « un accompagnement en cas de difficultés de paiement ». Ainsi, elle assure l'engagement d'une procédure à l'amiable avant toute poursuite judiciaire.P. W.