Pour arrêter de stigmatiser l'immigration

— 

« J'ai reçu une quinzaine de coups de fil et de mails. C'est la première fois qu'autant de jeunes qui ne sont pas issus du monde associatif se mobilisent pour tracter ou participer aux animations », explique Mustapha El Hamdani. Son association Coordination alsacienne de l'immigration (Calima) a décidé de soutenir aujourd'hui l'opération 24 h sans nous. Un collectif national d'associations appelle, pour la première fois, les immigrés à cesser le travail ce lundi. « Il faut dire stop à la stigmatisation de l'immigration, pointe Mustafa El Hamdani. Dans les quartiers, on a subi le débat sur l'identité nationale, sans pouvoir agir. Il est temps, à présent, qu'on s'organise et qu'on exprime notre ras-le-bol des discriminations et des contrôles policiers au faciès. » Tous les Strasbourgeois, immigrés ou non, sont invités à se rassembler à 12 h 30 devant l'Hôtel de ville, place Broglie. « Ceux qui ne peuvent venir pourront porter un brassard jaune, en signe de solidarité », précise-t-il. S. de A.