La place du Château vidée de ses voitures

Philippe Wendling
— 
D'ici au lancement des travaux, des bancs seront installés et les marquages effacés.
D'ici au lancement des travaux, des bancs seront installés et les marquages effacés. — G . VARELA / 20 MINUTES

   Le parking surplombé par la cathédrale vit ses dernières heures. Dans une semaine, jour pour jour, soit le mercredi 10 février au matin, un plot interdira aux voitures l'accès à la place du Château. En mars 2009, Roland Ries avait annoncé que le stationnement sur le site « ne passera pas l'année ». Le maire (PS) prévoyait alors de neutraliser définitivement les 101 places au moment de l'installation des stands du marché de Noël, fin novembre. A la demande des commerçants, il avait accepté de reculer l'échéance jusqu'à la fin des soldes d'hiver. 

   La ville va lancer dès demain, une opération de communication auprès des usagers et, à partir de ce soir, une série de consultations des riverains et professionnels du secteur marchand. Les réunions devraient faire l'objet de premières conclusions en avril. Elles doivent déterminer les besoins des professionnels et habitants du quartier en matière de parking. « Nous réfléchissons à des compensations, explique Robert Herrmann, premier adjoint au maire [PS]. Nous avons des pistes pour retrouver des places de stationnement pertinentes à proximité. » Mais comme l'un des objectifs de la fermeture de la place est d'éviter les voitures au centre-ville, les offres palliatives qui seront faîtes aux résidents du quartier de la cathédrale ne devraient pas se situer au sein de l'ellipse insulaire. 

   Une fois les différentes parties consultées, un avis de concours portant sur le réaménagement de la place sera publié en juin. La ville tranchera entre les différents projets proposés en décembre, afin de permettre un démarrage des travaux en 2011. Ils devraient s'achever au plus tard en 2012. La rénovation de la place du Château devra permettre l'organisation d'animations tout en respectant la sérénité de la cathédrale, qui, dixit Robert Herrmann, souffre de « porosité acoustique ». D'ici au lancement des travaux, des bancs seront installés et les marquages au sol seront effacés. W