Des poupées en pantalon qui parlent sans fard des femmes

— 

Ce sont des poupées en pantalon qui disent non non non aux inégalités hommes-femmes. Neuf étudiantes strasbourgeoises, âgées de 20 à 24 ans, ont lancé en novembre dernier un magazine « féminin et féministe » intitulé Les poupées en pantalon, du nom de leur association. « Nous avons gardé la forme d'un magazine féminin traditionnel avec des rubriques actu, horoscope, mode, cuisine, mais nous proposons un autre message, explique l'étudiante en droit Marie Papin. Nous voulons aller plus loin que le shopping et les recettes pour maigrir en trois semaines et lutter à notre façon contre les inégalités de genre. » Dans ce premier numéro, on retrouve ainsi un article sur le Mouvement de libération des femmes, un dossier sur la condition féminine en Inde, mais aussi la recette d'un gâteau au chocolat ou encore un patron pour réaliser soi-même un sarouel. « Nous essayons d'avoir un ton différent. Sans langue de bois », ajoute Marie Papin. Edité à 2 000 exemplaires, le magazine s'est déjà écoulé à plus de 600 numéros, au prix unitaire de 3 euros. « Cela nous a permis de rembourser les frais engagés pour l'impression », précise Rhea-Claire Pachocki. Le numéro deux est déjà écrit, « mais il manque l'argent pour l'imprimer ». Les Poupées en pantalon ont donc recours à « un racolage actif et assumé ». Elles ont lancé un appel aux dons. W

S. DE A.

Toutes les infos et les points de vente

sur www.lespoupeesenpantalon.fr.