Le Stockfeld encore et toujours d'actualité

sonia de araujo

— 

En 1910, commençait la construction du Stockfeld au Neuhof. Une des toutes premières cités-jardins réalisées alors en Europe occidentale. De février à juin, la municipalité a décidé de célébrer son centième anniversaire en organisant de nombreuses manifestations gratuites et tout public sur l'urbanisme social à Strasbourg (lire encadré).

« Cette cité-jardin est une réalisation urbaine et architecturale exemplaire trop peu connue des Strasbourgeois », a souligné hier le sénateur-maire Roland Ries (PS). « S'il y a un quartier vraiment construit pour les générations futures, c'est celui-ci, a précisé à son tour Alain Jund, adjoint Verts en charge de l'urbanisme. Créé il y a un siècle, il est toujours d'actualité. Il réunit le principe de mixité et de densité. » La construction de la cité-jardin à la périphérie sud de la ville avait à l'époque pour objectif le relogement des 460 familles touchées par l'opération dite de la « Grande percée ». Dans le cadre d'un projet d'embellissement du centre historique initié en 1907, 135 immeubles vétustes avaient en effet été démolis pour permettre la percée des rues du 22-Novembre, des Francs-Bourgeois, de la Division-Leclerc et de la 1re-Armée. Cette cité-jardin créée par l'architecte alsacien Edouard Schimpf s'organise autour d'un système d'îlots. Les maisons, souvent plurifamiliales, disposent d'un jardin attenant au logement afin de permettre la culture des fruits et légumes. Un projet innovant à l'époque. En 1996, le quartier a d'ailleurs été classé à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Actuellement, la ville envisage d'étendre le quartier du Stockfeld. Un projet de construction de 60 logements sur un terrain de 90 ares dont elle est la propriétaire, rue de la Redoute, est à l'étude. « Nous allons à la fois nous inspirer de ce concept de cité-jardin et le revisiter », a précisé Roland Ries. Un concours de maîtrise d'oeuvre a été ouvert à cinq équipes d'architectes. Leurs projets seront présentés au public en juin prochain.

W