Guide de survie en période de marché de Noël

Sonia de Araujo
— 
Suivre le premier commandement devrait vouséviter certains problèmes avec les piétons.
Suivre le premier commandement devrait vouséviter certains problèmes avec les piétons. — G. VARELA / 20 MINUTES

   Rêve pour touristes, le marché de Noël peut se transformer en véritable cauchemar pour les Strasbourgeois. Après quinze jours de festivités, difficile parfois de regarder avec le même air conquis les illuminations et d'apprécier à leur juste valeur les trois cents chalets éclairés qui attirent chaque année près de 2 millions de visiteurs... Pour tenir jusqu'au 31 décembre, quatre commandements à respecter (et à suivre avec une pleine et entière dévotion). 

   G 

   Le vélo tu oublieras Strasbourg, paradis du vélo ? Que nenni, pendant le marché de Noël, le biclou n'a plus droit de cité dans le centre-ville. Le piéton devient maître de la chaussée et des pistes cyclables. Prêt à tout pour profiter des illuminations, il n'hésite d'ailleurs pas à s'arrêter de façon inopinée au milieu de la rue, manquant de provoquer un accident. Pire, s'ensuit généralement une flopée d'insultes. Cycliste, mieux vaut donc privilégier les transports en commun. D'autant plus que la CTS renforce les week-ends avant Noël son service de bus et de tram*. 

   G 

   Les chemins de traverse tu emprunteras Rue Mercière, rue du 22-Novembre, rue du Vieux-Marché-aux-Poissons, rue d'Austerlitz sont à bannir des trajets quotidiens. Les axes qui mènent aux principaux marchés de Noël sont pris d'assaut. Il faudra compter dimanche environ onze minutes pour vous rendre de la place Kléber à la place de la Cathédrale, contre quatre habituellement. Préférez les chemins de traverse, par exemple la rue des Bouchers pour accéder à la place d'Austerlitz, et la rue Brûlée pour atteindre la place Broglie. 

   G 

   Les commerces de proximité tu privilégieras Déjà en temps normal, faire ses courses peut virer au calvaire, mais pendant le marché de Noël, cela devient un sacerdoce. Les bouchons en voiture pour atteindre l'hyper en périphérie, les parkings du centre bondés, la foule qui risque de vous arracher un de vos bras chargés de victuailles, la livraison à domicile en une heure qui prend du retard dans ses délais... La solution la plus sage reste de préférer la supérette du coin (havre de paix en ces périodes tumultueuses), voire d'arrêter de se nourrir jusqu'aux fêtes. 

   G 

   Le vin chaud tu limiteras Depuis le début du mois, tous vos amis et votre famille de la « France de l'intérieur » veulent venir à Strasbourg. Certes, pour vous voir, mais surtout pour profiter du marché de Noël. Et là, danger, car cinq, dix, quinze amis invités représentent autant de verres de vin chaud et de flammekueches à s'enfiler. Si vous ne respectez pas ce commandement, un cinquième s'imposera de lui-même : sur les kilos en trop les yeux tu fermeras. W 

   * www.cts-strasbourg.fr.