Le suicide ne serait qu'une hypothèse

— 

« Une enquête avance au fur et à mesure des éléments, il ne faut donc pas se bloquer sur une quelconque position. » Jacques Louvel, procureur de la République, est revenu, hier, sur l'hypothèse du suicide de Myriam Caseiro, que refutent ses proches. Répondant à la presse, samedi, il avançait cette possibilité, car bien que nu, le corps de la jeune fille ne présentait aucun signe d'agression physique ou sexuelle, lors de sa découverte jeudi dans le Rhin. « Une mort par noyade sans traces de violence fait penser à un suicide. Il serait idiot de l'exclure, mais ce n'est pas pour autant que d'autres investigations ne sont pas menées, a-t-il précisé hier à 20 Minutes. On ne peut pas tirer de conclusions tant qu'une enquête est en cours. »

Des résultats d'examens médico- légaux complémentaires sont encore attendus. Pour l'heure, ni l'enquête menée entre la disparition de Myriam, le 8 novembre, et la découverte de son corps, ni son autopsie « ne confortent une piste criminelle ». W

P. W.