Une « cantine » pour tarir la soif d'innovation des geeks

— 

Un stammtisch version high-tech, à l'image de lieux existants aux Etats-Unis et à Paris. Des Alsaciens planchent actuellement sur la création à Strasbourg d'une « cantine » pour geeks, comprendre un « espace de coworking » spécialisé dans le domaine des technologies de l'information. Ils espèrent pouvoir l'ouvrir d'ici au printemps prochain. « Notre idée est de permettre à des gens qui ne se côtoient pas d'habitude de se rassembler en un endroit unique pour travailler sur des projets innovants », explique Stéphane Bayle, l'un des initiateurs de la Cantine. Le lieu s'adresserait par exemple à des professionnels du marketing, du design et du développement Web. « Ce n'est qu'en rencontrant des espaces différents du sien qu'on innove », argumente le consultant, qui voit aussi là un moyen de « développer l'entrepreuneuriat ». Dans la région, les acteurs d'Internet et des nouvelles technologies ont selon lui « un besoin de valorisation » face « à des investisseurs qui connaissent peu ou pas leurs domaines ».

La Cantine pourrait aussi offrir la possibilité à des « étudiants de frotter leurs idées à des professionnels », d'où la volonté de ses concepteurs de travailler avec l'Université de Strasbourg. Le 30 novembre, ils se rendront sur le campus pour visiter un local que l'établissement serait prêt à mettre à leur disposition. « Nous cherchons un lieu le plus largement ouvert et accessible », précise Stéphane Bayle, qui aimerait y accueillir un show-room. Une proposition de partenariat aurait été faite à un fabricant de mobilier de bureau de la région. Côté sponsoring, des discussions seraient aussi en cours avec un fournisseur de réseau. Enfin, le projet sera présenté au président de la CUS, Jacques Bigot (PS), le 14 décembre. W

P. W.