Les salles obscures dans le noir

— 

G. VARELA / 20 MINUTES

Une action symbolique « pour tirer la sonnette d'alarme avant qu'il ne soit trop tard ». René Letzgus, vice-président du syndicat des exploitants de Rhin- Moselle, qualifie d'inédite l'opération à laquelle il participera ce soir entre 19 h et 20 h. Comme d'autres collègues indépendants, il éteindra durant ce laps de temps les enseignes du Star Saint- Exupéry et du Vox, deux cinémas dont il est propriétaire à Strasbourg. « Le message que nous voulons faire passer est simple : vous allez voir ce que c'est un centre-ville sans salle ouverte le soir », explique René Letzgus. Il estime que « la diffusion des films de plus en plus précoce à la télévision et en DVD, ainsi que le piratage sur Internet » menacent sa profession. Et le prix élevé des loyers à Strasbourg ferait peser une menace supplémentaire sur « l'équilibre fragile » des exploitants indépendants. Ainsi, le loyer du Vox dont la ville a racheté les murs en 2003, « a progressé d'environ 20 % en deux ans ». W

L. M.